Au-delà de la VoyanceYlia Médium

Les pensées négatives





Le bonheur n'est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en nous. Il est impossible de le trouver ailleurs.

Bouddha












Sachant que le mental utilise l'imaginaire pour nous assaillir de toutes ces pensées, les pensées négatives peuvent être de toutes sortes, de tous genres et sans aucune limite.

Certaines personnes ont des pensées négatives sur tout ce qui les concerne personnellement. D'autres ont des idées négatives sur les autres, sur ce qu'ils sont, sur ce qu'ils font. Il s'agit de pensées de critiques ou d'autocritiques.

On peut dire que certains ont plus de pensées négatives que d'autres. Mais cela crée-t-'il vraiment une différence ? Tant que nous sommes dans le monde de la dualité, nous sommes assaillis par des pensées de qualité positive et négative.

Les pensées négatives créent le conflit intérieur, les angoisses, le stress, les peurs... et nous amènent la plupart du temps à l'échec.

Il est intéressant de constater toutes les observations, les jugements, les critiques qui passent dans notre mental en très peu de temps. Avons-nous vraiment envie de vivre avec tout ce vacarme ? Il n'y a là aucune obligation et celui qui aspire au véritable bonheur ne peut tolérer cela.

Mais, en fait, que sont-elles réellement ? D'où viennent-elles toutes ces pensées qui amènent des images mentales et qui ont l'air d'être subies avec douleur par celui qui les perçoit ?

Peu d'êtres se posent la question car, dans l'ensemble, la majorité a tellement l'habitude de vivre et de cohabiter avec elles, qu'elle est persuadée que toutes ces pensées négatives font partie d'elle-même ou bien même qu'elles sont une partie d'elle-même. Les personnes croient être ce qu'elles pensent.C'est ce que je nommerais un état hypnotique.

Ces pensées négatives, cette voix qui nous parle dans notre tête est surnommée "la voix du serpent".

Mais pour quelle raison en est-il donc ainsi ? Pourquoi est-elle là ?

Sa présence plus ou moins constante nous montre que nous avons une relation privilégiée avec cette voix, que nous l'apprécions ou bien que nous l'avons appréciée à un certain moment. Nous avons une certaine habitude de cette énergie et nous la trouvons normale. Nous la trouvons tellement normale que nous participons à la relation, à la conversation avec cette voix dans notre tête qui nous raconte absolument n'importe quoi. Un moment de tristesse, de solitude, un retour sur un passé malheureux ou bien une insécurité sur le futur et hop... nous voici de nouveau en conversation profonde avec cette énergie. Nous sommes d'ailleurs tellement absorbés dans cette communication qu'elle nous fait perdre la notion du temps et de nous-même. Nous sommes totalement investis dans l'histoire qu'elle nous raconte que nous la croyons réelle et la faisons nôtre.

Il est primordial de prendre conscience de l'influence qu'a cette voix dans notre tête, de la façon dont elle nous fait voir les choses et la vie. La plupart du temps, elle conditionne totalement les individus, leur regard sur la vie et leurs attentes proviennent de tout ce qui se déroule dans leur tête.

Plus une pensée est répétée, plus sa force grandit. La croyance donnée à une pensée la rend réelle pour l'être qui l'accepte dans son esprit. Une pensée en laquelle aucune croyance n'est donnée n'est absolument rien, n'a aucune valeur.

Mais pour quelle raison croire en ces pensées, sont-elles si fiables ?

Mais qu'est ce que la pensée ? Quel est son processus ?

Tout ce qui est connu de la vie passe tout d'abord par les perceptions pour être ensuite traité par la pensée qui juge, catalogue et range dans la mémoire. Ce savoir stocké dans la mémoire grâce au cerveau est le résultat des différents acquis provenant de l'éducation et des expériences. La pensée ne serait donc qu'un "regard" jeté sur le stock existant qui est lui-même le passé. Dans ce stock, sont rangées toutes les expériences jugées heureuses ou malheureuses d'après nos perceptions de l'époque. La personnalité d'aujourd'hui est donc faite d'associations de souvenirs et de projections de ce qui a été, de ce qui est et de ce qui devrait être. Si certaines expériences passées ont été empreintes de souffrance, alors nous projetons cette crainte dans le futur.

Comment donc faire cesser ces mauvaises pensées ?

En fait, il ne faut plus puiser dans le stock, dans le passé qui n'existe plus et ne pas admettre cette pensée négative mais en explorer et en mesurer les conséquences. Constater que nous ne sommes pas ces pensées mais qu'elles ont lieu à part et totalement indépendamment de nous-même. Il est assez aisé de se mettre dans la situation d'un témoin qui observe toutes ces pensées aller et venir. Si nous pouvons les observer arriver et nous quitter, il semble alors évident que nous ne pouvons être elles mais que nous en sommes le témoin. Un témoin qui a oublié depuis longtemps qui il était et qui s'est totalement assimilé à ces pensées au point de croire qu'il était elles. Les pensées ne pensent pas toutes seules. Sans notre accord, sans l'approbation du penseur, elles ne peuvent ni se déployer ni rester. L'attention doit être détournée des pensées afin de rester centrée en nous-même.

Etre présent à l'instant nous permet d'être acteur conscient et non pas victime de notre propre vie.

Il n'est absolument pas nécessaire, au contraire de ce que croit la plupart des êtres, d'avoir des pensées de bonheur afin d'être heureux. Les pensées ne sont jamais la réalité, elles ne sont qu'une énergie qui vient nous rendre visite et à laquelle nous adhérons, nous nous identifions ou pas.

Il ne s'agit pas de faire un tri entre les pensées négatives ou positives, cela serait une perte de temps. Une pensée peut être jugée positive à un certain moment et négative à un autre. Mais il s'agit de reconnaître qu'il y a là, présent un être, quelqu'un qui a la capacité de voir et d'observer toutes ces pensées peu importe leur nature. Observez, laissez les venir et repartir. Ne luttez pas contre elles mais ne les accompagnez pas là où elles désirent vous mener. Ne disparaissez pas avec elles.

Se différencier de ses pensées nous permet de reconnaître où se situe notre réelle position.

"Il n'y a ni bon ni mal mais le fait de le penser le provoque." William Shakespeare.







www.jevoislefutur.com © tous droits réservés

Voyance en direct - Voyance en ligne - Consultation de voyance par webcam - Voyance gratuite - Consultation de voyance gratuite par mail - Consultation médium gratuit en ligne - Médium web - Clairaudience - Clairvoyance - 



Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet