Le corps astral, un parfait jumeau

Le corps astral, un double parmi d’autres

Le corps astral n’est ni un mystère ni un phénomène exceptionnel. Tous les êtres incarnés sur cette terre possèdent un corps astral. On le nomme “double” car comme un parfait jumeau, il ressemble trait pour trait au corps physique. C’est d’ailleurs ce jumeau qui est expulsé dans la plupart des cas au moment de la mort, ou que l’on aperçoit, lors entre autre, de l’apparition de fantômes.

Ce double, bien qu’en général invisible, peut être perçu par les yeux biologiques ou par les personnes possédant des facultés médiumniques. Il est imbriqué dans l’aura comme d’autres corps encore plus subtils.

Ce que l’on nomme la sortie du corps astral est naturelle et fréquente, durant le sommeil ou même durant un moment de rêverie. Tandis que le double du vivant réintègre son aura après ses sorties, celui du mort ne le peux plus, n’ayant plus de corps physique. Pour ce dernier, ce qui a été son double lorsqu’il était vivant, devient son nouveau corps. On peut donc dire que tous les décédés sont en état de dédoublement définitif.

La consistance du corps astral

Bien qu’il soit totalement impossible de dire de quoi il est constitué, le double astral est un corps semi-matériel qui a la possibilité de traverser les corps solides. Il n’est donc guère étonnant de voir des décédés ou des personnes en état de dédoublement traverser des murs ou même voler.

Dans son monde astral, le double apparaît totalement solide et sa réalité corporelle ne fait aucun doute.


Les exploits du corps astral

Le double ne considère pas les distances physiques, il peut parcourir des distances extraordinaires en quelques secondes. Il ne souffre ni de la chaleur ni du froid bien qu’ayant totalement conscience des différences de température. Un être maitrisant parfaitement le phénomène, peut faire en sorte que son double se matérialise, devenant ainsi visible aux yeux des vivants. Celui-ci aura l’apparence du corps physique et certains n’y verront aucune différence.

Dans quel espace temps vit le corps astral ?

Le corps astral ne peut se déplacer que dans le présent, qu’il soit encore rattaché à un corps physique ou pas. Lorsqu’on est en état de dédoublement astral, on ne peut voyager que dans le présent. Si l’on désire remonter le passé ou aller dans le futur, il faut utiliser d’autres corps encore plus subtils. On constate donc, que sur le plan de ce double, l’espace est gommé mais pas le temps.

La personne incarnée maitrisant parfaitement son corps astral pourra être, en toute conscience, à deux endroits dans le même espace-temps. Il n’est pas là question d’une conscience unique qui aurait connaissance du fait qu’elle serait à deux endroits, mais d’une séparation de cette conscience elle-même. “Scindée” en parties, selon le nombre de lieux, chacune de ces “ramifications” serait totalement consciente d’elle-même mais non des autres.

Quand a lieu la sortie du double astral ?

Chez les décédés

Au moment de la mort du corps physique, l’aura ne joue plus son rôle d’aimant, ne retenant donc plus les différents corps ensemble. Le corps astral ainsi libéré n’a aucun autre choix que celui de s’éloigner du corps physique. Il le quitte soit d’un seul coup, soit en effectuant plusieurs allers-retours jusqu’à complète disparition de l’aura. Selon le niveau d’éveil de l’être qui effectue le passage, la séparation d’avec le corps physique est plus ou moins facile. La faiblesse du corps humain liée à la maladie, intensifie les phénomènes de dédoublement. Il est donc logique que les personnes malades ou au seuil de la mort voit les défunts, celles-ci sont tout simplement en état de dédoublement.

Chez les vivants

Tous les êtres vivants se dédoublent et particulièrement pendant le sommeil. Il s’agit d’un phénomène naturel qui permet en quelque sorte pour faire simple, de “recharger” les batteries. Une personne incarnée peut aussi se dédoubler inconsciemment. Il suffit par exemple qu’elle pense intensément à une personne ou à un lieu et elle y envoie son double. Dans ce cas, il s’agit de ce que l’on nomme le double aveugle non doté de la conscience qui est restée avec le corps physique. Le double sans la conscience n’a aucune intelligence. La personne ne peut donc ni voir ni entendre ce qui se passe sur le lieu du déplacement. Par contre, une personne dotée de médiumnité, peut voir ou ressentir la présence d’un double sur des lieux.

La durée de vie du corps astral après la mort

Le corps astral libéré d’un corps physique, peut avoir sur son propre plan une durée de vie d’environ six cents ans. Un défunt ayant réalisé, ayant évolué, peut maîtriser son double astral et en changer l’apparence. Les défunts se manifestent souvent avec l’apparence physique qu’ils avaient avant leur mort afin que nous puissions les reconnaître. Mais après quelques temps sur le plan astral, la plupart choisissent d’avoir l’apparence d’êtres âgés de 20 à 30 ans.

Le corps astral ne permet que de se déplacer sur le plan astral, donc dans le monde des morts. Tous les défunts qui sont dans l’astral devront se réincarner sur terre, il n’existe pas d’autre alternative. Il n’est pas possible “d’aller” dans un monde supérieur en étant dans l’astral.

Manifestation d’un corps astral après la mort du corps physique

Les manifestations de défunts dans leur double sont fréquentes pendant les jours suivant le décès. Ils peuvent aussi créer des phénomènes paranormaux mais très rarement des années après leur départ. Ils ont autre chose à faire… Sauf si exceptionnellement ils ont décidé de jouer les fantômes.

La mémoire du défunt est toujours active dans l’astral même si la personne humaine n’existe plus.

Se dédoubler consciemment

La projection du double astral accompagné de l’esprit conscient, demande un véritable entraînement et une bonne connaissance du phénomène. Dans ce cas là, la personne dédoublée a les mêmes facultés que les défunts. Elle peut se déplacer à la vitesse de la pensée ou choisir de parcourir le chemin comme si elle était dans son corps physique. Dans ce dernier cas, elle vivra toutes les sensations et les perceptions comme si elle était dans son corps matériel.

La voyance peut être un état de dédoublement lorsque le médium décrit des lieux éloignés qui lui sont inconnus. Il y a une forte probabilité que son esprit conscient se soit déplacé dans son double et soit sur les lieux qu’il décrit. La volonté, le silence intérieur et le désir avant le dédoublement, dirigent la personne sur le lieu choisi. Il est intéressant de constater que les ordres donnés au double dans ces conditions mentales sont exécutés. Un être maîtrisant le dédoublement conscient peut se promener dans le monde des défunts. Il verra alors les deux mondes, physique et astral. Le seul petit détail qui différencie un défunt d’une personne en état de dédoublement est le cordon d’argent.

Le cordon d’argent

Celui-ci prend naissance dans l’aura, dans le cocon d’énergie des différents corps et relie le corps physique au double astral. Il ressemble à un cône qui, en s’étendant, s’amincit jusqu’à devenir un fil énergétique infiniment extensible.

Lorsqu’on voit un corps astral sans cordon cela veut dire qu’il n’a pas de corps physique. Si un double se promène avec un cordon cela signifie qu’il a un corps physique quelque part dans le monde terrestre. Le cordon d’argent est le canal qui permet aux informations, aux sensations et aux émotions de passer du double au corps physique. En état de dédoublement si le corps physique est dérangé, l’information est immédiatement transmise au double par le cordon d’argent.

Les facultés étonnantes du double astral

Une personne en état de dédoublement se présente généralement sous la même apparence que celle de son corps physique. D’une manière énergétique totalement inexplicable, elle recrée même les vêtements qu’elle porte. Mais si elle maîtrise parfaitement le phénomène, elle peut changer son apparence, prendre la forme d’une création de la pensée, utiliser son imagination sans aucune limite.

Le double astral peut se grossir, se grandir, se rapetisser à volonté. Mais pour parvenir à la réalisation parfaite du phénomène, il faut beaucoup d’entraînement et de travail.

Expériences de dédoublement conscient

Les expériences menées lors de mon apprentissage étaient extraordinaires. Dans mes débuts, mon esprit conscient ne restait pas en place dans mon double qui était sorti. Il ne faisait que des allers-retours entre mon double et mon corps physique. Je ne récupérais qu’une partie des informations, un peu lorsqu’au réveil on a oublié une partie de son rêve.

Il s’agissait de prouver la capacité du double à se rapetisser, en entrant dans des bouteilles opaques dont le contenu n’était pas visible. D’aller dans des boîtes fermées afin de percevoir ou goûter ce qui était à l’intérieur. Ce qui était fort étonnant, et en même temps déstabilisant, était le fait que je ressentais les expériences comme si j’avais été dans mon corps physique. Dans les boîtes, j’avais une forte sensation d’étouffement et dans les bouteilles je me noyais.

A force d’expérimenter, je réussis à conserver ma conscience de plus en plus longtemps dans mon double me permettant ainsi de ramener des informations. Malgré tout, il s’agissait principalement de ressentis, le fait de simplement savoir. Ma conscience était à peu près stabilisée là où je voulais, c’est-à-dire dans mon double. Mais il me fallait acquérir les autres facultés notamment la vue et l’ouïe du double. Car je n’y voyais pas plus que je n’entendais. On pourrait faire la comparaison avec un enfant arrivant parmi nous qui doit apprendre au fur et à mesure, à parler, à marcher… Je me retrouvais dans un monde inconnu dans lequel mes facultés habituelles servant dans ce quotidien matériel m’étaient inutiles. Mais lorsqu’on veut…on peut et, à force de travail et de passion, on y arrive.


Conclusion

Il existe de nombreuses façons pour se dédoubler et les résultats sont sensiblement identiques. Le dédoublement ne doit être pratiqué que par des personnes équilibrées. Les premières sorties donnent des sensations psychologiques très particulières semblables à la mort. Dans le phénomène de dédoublement, notre pire ennemi est nous-même. Si nous avons peur, il est fort probable que nous verrons des choses très curieuses. Il faut se comporter comme dans les rues d’une ville inconnue, apprécier l’expérience, profiter du paysage, rester en vigilance mais ne pas avoir peur.

Il est important d’avoir en dédoublement le même respect envers les autres que dans la vie physique.