La loi des pensées

La pensée

La pensée est une activité psychique consciente qui semble être dissimulée aux autres. Il s’agit d’un discours intérieur que l’on se tient à soi-même en réponse aux perceptions venant des sens et des sensations extérieures.
Ce discours intérieur s’est structuré au fil du temps et s’est embelli de nos croyances et de nos opinions personnelles.
La pensée est donc en réalité une énergie, on pourrait dire qu’elle vogue dans l’air et qu’elle est donc commune à tous.

Comment fonctionne t-elle ?

La pensée est la base de la matière. Ce qui signifie qu’elle la manifeste, qu’elle la “construit”. A l’origine, elle se présente sous une forme d’énergie tourbillonnante.

Dès que la pensée est créée, sortie de notre cerveau, elle a une vie indépendante. La pensée attire une autre pensée de même nature, ceci afin de réaliser le but que nous lui avons donné. Si nous formons plusieurs pensées de même nature (joie, tristesse…), ces énergies s’unissent et forment une pensée puissante qui devient vivante et active.

Les pensées deviennent notre réalité car elles attirent les circonstances qui créent notre vie.

Un égrégore

Un égrégore est une immense et forte énergie créée par la réunion de pensées individuelles identiques. Un groupe de personnes qui se réunit et qui envoie consciemment le même genre de pensées sur une cible commune arrive à former un égrégore. Cette pensée forme un énorme tourbillon énergétique et va directement sur l’objectif. Il peut s’agir d’une thérapie de groupe, d’un soin énergétique, d’une prière collective….

Un égrégore peut être créé aussi inconsciemment lorsque plusieurs personnes réunies “pensent” intentionnellement au même sujet. L’égrégore est une énergie qui peut être immense selon le nombre de personnes ayant participé à sa création. Mal maîtrisé ou créé inconsciemment, il peut être dangereux car il s’agit d’une énergie vivante. Si elle est mal dirigée, elle peut nous revenir sous des formes fantomatiques qu’on peut croire réelles.

Le pouvoir des pensées est une réalité et je dirais même est la réalité de ce monde. Qu'on y croit ou pas n'y change rien.
Par contre, les pensées n'ont un réel pouvoir que lorsqu'elles sont crues.

Si votre cerveau émet des pensées et que vous ne les croyez pas, elles n’auront aucun pouvoir. Elles s’évanouiront très rapidement tout simplement. Afin de devenir active et vivante, une pensée doit être crue et entretenue. Les pensées ont besoin de nous, de notre énergie pour exister. Si nous ne leur donnons pas d’énergie en ne les croyant pas elles ne peuvent pas survivre, elles s’évaporent.

Les pensées positives

Lorsqu’on a vu comment les pensées se formaient, comment elles s’enchaînaient et ce qu’elles causaient, il est facile de les utiliser pour notre bien-être uniquement. Il ne suffit pas de prendre cette décision pour que le processus soit instantané. Il faut se surveiller pendant un certain temps car les mécanismes subis pendant des années reviennent à la charge pendant un moment. Il s’agit simplement d’une décision comme toute autre décision.

Il ne s’agit pas de se répéter des pensées positives pendant toute la journée. Cela n’a aucun sens. Plus vous tenterez de n’avoir que des pensées positives, plus les pensées dites négatives tenteront de revenir à la charge. Il faut bien comprendre que la pensée positive reste une pensée et que ce que nous désirons faire est de ne plus être envahie par les pensées négatives ou positives car elles ne restent que des pensées après tout.

A courir derrière les pensées positives vous risquez surtout de vous épuiser à court terme. Et une seule pensée négative peut faire écrouler toutes les pensées positives que vous aviez émises avant.

Il faut déjà comprendre le mécanisme de la pensée elle-même telle que je l’ai écrite plus haut. Je dirais même qu’il faut le voir à l’oeuvre en se regardant, en s’observant. Lorsque vous l’aurez réellement vu, vous comprendrez le mal que l’entretien des pensées négatives vous fait. Ainsi, vous n’aurez plus aucune envie lorsqu’elles surgissent de les nourrir et de les entretenir. Ces pensées négatives seront de plus en plus faibles, de plus en plus rares au fur et à mesure du temps.

Il s’agit de la première étape essentielle avant de pouvoir utiliser le pouvoir de la pensée positive dans un but très précis. La puissance de la pensée peut s’utiliser pour soi-même ou pour les autres. Il n’y a aucune limite si le but est juste, bien évidemment. Le commandement mental soumet les pensées, les forces psychiques à la volonté de celui qui les émet. En médecine, cette influence de l’esprit dans le processus de maladie et de guérison n’est plus à prouver.

Les pensées négatives

Une pensée négative arrive dans votre tête… Vous la croyez… Cette pensée fait venir ses copines de même nature… Et vous voilà reparti sur le chemin de croix et on ne sait pas quand vous serez de retour.

Les pensées négatives proviennent majoritairement du jugement que vous avez sur vous-même par rapport à vos expériences passées. Tant que vous croirez ces pensées, elles se feront un plaisir de vous habiter.

Vous avez jugé vos expériences de manière positive ou négative. Et si le jugement a été négatif, les pensées négatives restent. Vos pensées sont maintenant empreintes de ce jugement. Il faut absolument faire disparaître ces pensées pour votre bien-être car elles continuent de teinter votre vision présente.

De plus, leurs forces sont importantes si vous les avez entretenues à long terme. Vous pouvez faire en sorte que ces pensées ne viennent plus. Tout le monde le peut dès lors qu’est compris le fonctionnement de la Loi des Pensées.

Conclusion

En fait, il n’y a rien de nouveau. Les mêmes vérités sont répétées depuis des siècles mais mal entendues ou mal comprises. Dans les années 1800, a existé un énorme mouvement et là tous parlaient du Pouvoir de l’Esprit avec grande conviction.

Vous avez certainement été nombreux à voir le film “Le Secret”.

L’avez-vous bien compris ?

Et où en êtes-vous depuis ?

Il ne suffit pas de regarder et de penser “AH oui…” Il faut le pratiquer. On parle beaucoup aussi de “La Loi de l’Attraction” qui fonctionne évidemment. Mais il est possible qu’elle soit difficile à appliquer si on n’est pas accompagné tout du moins dans les débuts. Les pensées de doute reviennent en force et peuvent saper tout le travail qu’on essaie de faire.