Les ectoplasmes

De quoi s’agit-il

L’ectoplasme est une sorte de substance qui, d’après les observations, peut être solide, gazeuse,  plus ou moins lumineuse et totalement visible qui semble sortir du corps du médium en transe profonde. C’est assez sidérant car cette matière indéterminée, selon les observations, peut s’extérioriser par un orifice du corps tel la bouche, le nez ou bien encore directement du haut de la tête, du coté du corps, du buste… Cet ectoplasme, tel un nuage cotonneux plus ou moins blanchâtre, plus ou moins brillant, grandit, se condense et se transforme dans une totale apparence de réalité matérielle, en défunts humains, tels des fantômes avec des vêtements, des animaux, des parties du corps, des objets divers…. même les plus incongrus.

Manifestation de l’ectoplasme d’un moine

La manifestation

L’apparition, ne se matérialise pas toujours à nos yeux dans la totalité de sa forme. Il est fréquent, lorsque l’ectoplasme prend la forme d’un défunt humain, que n’apparaisse qu’un visage, qu’un buste, que des mains… Les corps des défunts ainsi manifestés parlent, bougent, se déplacent. Ils peuvent aussi utiliser les cordes vocales du médium afin de s’exprimer à travers lui et ont même étonnamment la faculté de toucher les personnes, les objets, tout ce qui les entoure.

Les objets ou les vêtements du défunt ainsi manifestés peuvent être vus colorés, même vivement. Les ectoplasmes sont très sensibles à la lumière, c’est la raison pour laquelle ce genre d’expérience est pratiquée dans l’obscurité car exposé à la lumière, l’ectoplasme disparait.


Selon les phénomènes observés, une fois le médium en transe profonde, peuvent subvenir différents bruits, des coups dans les murs, dans les meubles… Un refroidissement important de la pièce a la plupart du temps lieu, notamment ressenti dans le bas du corps et dans les jambes, tout comme dans les cas de présence de défunt, de fantôme sans matérialisation d’ectoplasme.

La science

Les principales études scientifiques sur le sujet ont principalement eu lieu dans les années 1910, durant lesquelles de nombreuses photos furent prises. Puis, des tests ont été de nouveau pratiqués sur quelques médiums capables de créer des ectoplasmes en 1922 et 1923.

Le docteur Geley, en 1920, a organisé quelques expériences incluant Franek Kluski, poète et médium qui produisait des matérialisations d’ectoplasmes si solides et si vivantes qu’il a été décidé de tenter d’en faire des moulages.

Ces expériences ont été étroitement surveillées afin d’éviter toute triche,  le médium étant totalement en état de transe profonde.

Il a été demandé à toute entité qui se matérialisait de bien vouloir plonger son corps ou toute partie manifestée dans un bain de paraffine. Dans ces “objets” ainsi obtenus, a été coulé du plâtre afin d’obtenir des moulages de plusieurs mains, d’un pied et d’un bas de visage.


La communauté scientifique a d’ailleurs été très divisée sur l’interprétation de ces études. On n’entendit plus vraiment autant parler de ces manifestations d’ectoplasmes après cette période mais il existe toujours des médiums capables de ces manifestations à travers le monde. Certains groupes, certains laboratoires de parapsychologie étudient ces phénomènes, les photographient, les filment.