La Transcommunication instrumentale

Un moyen de voir et d’entendre des décédés

La transcommunication instrumentale, nommée très couramment TCI, est une technique qui permet d’obtenir des enregistrements de voix et des images d’êtres morts. Il faut bien comprendre que c’est la personne qui recoure à la TCI qui sollicite la communication avec le monde des morts. On n’est pas dans le cas d’expériences subies comme les manifestations de fantômes, de hantises ou encore de poltergeist. Il s’agit là d’une pratique choisie et volontaire telle que la manifestation d’ectoplasmes par le médium.

La TCI est expérimentée, développée et étudiée à travers le monde depuis longtemps. Selon le but recherché et le matériel utilisé, elle peut être auditive ou visuelle ou encore les deux à la fois.

La transcommunication auditive

Elle est la plus simple à pratiquer car elle demande vraiment peu de matériel. On la retrouve aussi sous le terme de PVE, Phénomènes de Voix Electroniques, voix de l’invisible.

La radio et le magnétophone

Il suffit de laisser un poste de radio allumé sur une fréquence blanche, entre deux stations qui émettent. On met l’enregistreur en route et on ne s’en occupe plus durant un moment. Les voix des décédés s’entendent lorsqu’on écoute l’enregistrement. Fréquemment, il faut réécouter en vitesse lente afin que les messages deviennent compréhensibles. Un magnétophone basique avec une fonction “ralenti” peut suffire.

Certains pratiquent la TCI sans fond sonore, sans radio et obtiennent des résultats intéressants. Il n’y a pas de généralité, chacun tente simplement de faire en sorte que les messages reçus soient le plus audible possible. Des spécialistes, des passionnés de la TCI, ont même développé des logiciels adaptés. Ils peuvent ainsi directement enregistrer tous les sons sur un ordinateur. Il existe même une clé usb servant d’enregistreur numérique.

Quelques expériences de TCI

D’excellents résultats ont été obtenus en utilisant un fond sonore lors de l’enregistrement. Il s’agissait, en l’occurrence, d’une radio allumée sur une station, sur laquelle parlait un animateur dans une langue étrangère. En écoutant l’enregistrement, les expérimentateurs se sont aperçus qu’une voix, venant de nulle part s’était introduite sur la radio. Elle prenait même, durant quelques secondes, la place de l’animateur étranger. La voix rapportée était claire et le message dans la langue de l’expérimentateur, là en français.

Lors d’une autre expérience, une deuxième station radio s’est superposée à la première choisie. Une voix très distincte s’est manifestée directement sur celle de l’animateur pendant quelques minutes sans l’interrompre. Celle-ci a délivré un message très clair dans la langue de l’expérimentateur, en français.

Il est aussi arrivé qu’une voix donnant un message se fasse entendre tout à la fin de l’émission radio. C’est comme si toutes les radios pouvaient être captées simultanément, que les phrases et les mots pouvaient être isolés afin d’être redonnés, enregistrés sur le magnétophone dans un ordre cohérent et voulu.

La transcommunication visuelle

Par le biais de téléviseurs, des résultats absolument sidérants ont été obtenus. Des formes humanoïdes, humaines apparaissent sur l’écran et certaines d’entre elles sont parfaitement identifiables. Certains animaux sont aussi apparus mais le phénomène est plus rare. Comme avec l’utilisation de la radio, on recommande une fréquence nulle. Quelle que soit la méthode choisie, il ne faut pas se décourager et, souvent, tenter l’expérience de nombreuses fois avant d’avoir un premier résultat. Ensuite, avec l’habitude, il est même quelquefois possible de prendre rendez-vous avec les défunts.

Monique Simonet, pionnière en la matière en France, a écrit des ouvrages de grande qualité sur le sujet. Après la manifestation de la voix de son père décédé sur la bande de son magnétophone, elle a consacré le reste de son existence à la transcommunication. Elle a enregistré plus de 20 000 messages d’êtres décédés qui se sont manifestés à travers un magnétophone ou encore visuellement par le biais d’un téléviseur. Les défunts donnaient des détails personnels vérifiables par leur famille vivante. Elle a ainsi apporté du bonheur, du réconfort et de l’espoir à de nombreuses personnes restées ici-bas.

Les dangers de la pratique

Comme pour toutes les expériences psychiques, il y a des dangers lorsqu’on pratique la transcommunication instrumentale.

Certaines entités mal intentionnées mentent, donnent de faux conseils et des messages déstabilisants, se font même passer pour un défunt qui nous est cher. Nous retrouvons là les mêmes risques  que dans la pratique du spiritisme car nous ne savons pas qui va se manifester, qui va nous délivrer un message. Nous ouvrons une porte et des êtres morts, des fantômes, n’ayant pas encore fait le passage, n’ayant donc même, quelquefois pas réalisés qu’ils étaient décédés se manifestent par ce biais.

Un médium obtiendra d’excellents résultats dans ce domaine. Certains, d’ailleursn se sont spécialement équipés au niveau du matériel de TCI et qui, en allant dans des endroits où eurent lieu des drames ou dans des cimetières, aident les âmes errantes à faire le passage. Il est impressionnant d’entendre les enregistrements des voix perdues de ces décédés de fraiche date.

Le conseil est de limiter les contacts afin de ne pas entraver l’évolution spirituelle de l’être décédé. Il faut être très prudent et la prière peut notamment nous aider en la matière, en nous protégeant. Le risque que ces expériences deviennent comme une ‘drogue’ pour la personne qui pratique la TCI existe aussi. Et, de plus, on ne peut vraiment pas ignorer le fait que la pratique de ce genre de contacts amène un grande nombre d’entités à rester près de nous.